5 mythes sur la protection des ressources

5 mythes sur la protection des ressources

Je ne peux pas exagérer si je dis à quel point a été bénéfique le livre de Jean Donaldson, Mine! C’est un guide pratique sur la protection des ressources. Le meilleur point de départ pour ceux qui gèrent des problèmes de protection avec leur chien est de comprendre le comportement. Rejeter des croyances et des idées sur la protection des ressources m’avait permis de commencer à entraîner ma chienne plutôt que d’analyser la situation. Une fois que vous comprenez le comportement, vous pouvez le gérer avec une nouvelle perspective – une vision avec plus d’optimisme et beaucoup moins de frustration.

5 mythes sur la protection des ressources

Lorsque votre chien contrôle l’accès à ses biens en affichant un langage corporel défensif ou un comportement agressif, on parle de protection des ressources. Les chiens ont généralement tendance à garder leur nourriture (on parle souvent de protection alimentaire), mais leurs propriétaires, leurs jouets, leurs lits et leur endroit préféré sur le canapé peuvent également devenir des cibles.

Votre chien grogne-t-il ou mord-t-il si vous vous approchez de sa nourriture? C’est la protection des ressources classique. Est-ce qu’il essaie activement de garder les autres chiens à l’écart de vous quand vous êtes au parc? C’est une protection des ressources. Votre chien a décidé que vous êtes à lui et il va protéger sa ressource – càd vous – des autres concurrents.

Premières étapes de la gestion de la protection des ressources

L’un des premiers pas que j’ai pris pour apprendre à gérer la protection des ressources de ma chienne a été de récupérer l’excellent livre de Jean Donaldson, Mine! Guide pratique sur la protection des ressources .

Quand j’ai commencé à lire, j’ai réalisé que toutes mes croyances précédemment exprimées concernant le comportement de ma chienne étaient fausses. Elle a très bien exposé 5 mythes sur la protection des ressources qui nous aident à comprendre que ce n’est pas seulement un comportement normal, mais qu’il peut être géré.

Les dangers de la malentendu sur la protection des ressources

Le danger dans ces mythes répandus sur la protection des ressources est que cela peut causer plus de tort que de bien. Lorsque vous punissez un chien qui protège ses ressources, vous ne contribuez pas à traiter le problème sous-jacent, à savoir la confiance. Au lieu de cela, vous créez un chien plus craintif et moins confiant, ce qui peut entraîner plus de problèmes d’agression ultérieurement.

La protection des ressources n’est pas un comportement «facile» à corriger, mais il est gérable. L’une des premières étapes consiste à comprendre que tout ce que vous avez entendu sur ces comportements est faux.

Mythe 1. La protection des ressources est un comportement anormal

Garder de la nourriture et des objets très convoités est quelque chose que les chiens font depuis des lustres. Les loups n’auraient presque pas le même succès s’ils n’avaient pas la capacité de défendre leurs ressources. Dans un environnement naturel, ces traits d’adaptation donnent un avantage aux chiens.

Si votre chien est un protecteur des ressources et qu’il doit se débrouiller seul demain, il aura un avantage naturel sur les non-protecteurs. Bien sûr, cela ne veut pas dire que la protection des ressources est un comportement souhaité dans une maison où ils reçoivent de la nourriture et des objets librement – cela indique simplement que la protection est normale.

Mythe 2. Il est génétiquement dirigé et ne peut pas être changé

La triste réalité est que, même si quelques études ont été réalisées sur la probabilité que des chiens présentent une protection des ressources, personne ne sait réellement pourquoi certains chiens en ont et d’autres pas. On l’a vu dans toutes les races et à tous les âges.

La programmation génétique peut effectivement rendre certains comportements plus faciles à apprendre pour certains chiens, mais il n’existe pas de corrélation claire entre la manière avec laquelle un comportement est considéré comme génétique et sa susceptibilité à la modification du comportement.

Lorsque vous vous demandez s’il s’agit de nature ou de culture, la réponse sera les deux . Nous ne pouvons donc pas dire que «tout est dans leur manière de vivre» ou «c’est à cause de sa race». Il n’y a pas assez de données fiables pour appuyer l’une ou l’autre de ces affirmations.

Pour en savoir plus sur la possibilité que la garde des ressources soit génétiquement conduit, n’oubliez pas de lire le superbe article de Patricia Mcconnell, intitulé « Protection des ressources: traitement et prévention », dans lequel elle partage ses propres expériences et observations sur le fait de travailler avec ce comportement.

Mythe 3. Il est possible de guérir en rendant les ressources abondantes

L’approche basée sur la logique consistant à donner à un chien autant de ressources qu’il n’aurait pas à avoir les protéger est logique dans l’esprit des hommes, mais malheureusement, les chiens ne le voient pas de cette façon.

Avant de commencer à gérer activement la protection des ressources de ma chienne, elle avait accès à tous ses jouets à tout moment. Au lieu de lui donner du réconfort et moins de stress, elle se concentra davantage sur la dissimulation et la protection de ses «biens» à tout moment.

Mythe 4. La garde est le symptôme d’un chien dominant

Tant de croyances antérieures sur les chiens reposent sur l’utilisation de modèles de hiérarchie sociale pour expliquer le comportement des chiens. Nous avons tous entendu parler de la théorie de la dominance et de l’importance d’être un leader dominant pour votre chien.

Malheureusement, la protection des ressources ainsi que de nombreux autres problèmes de comportement courants ne répondent pas bien aux formations basées sur la domination ou les punitions. Dans la plupart des cas, ils peuvent aggraver la situation.

La gestion d’un chien avec protection des ressources se fait par désensibilisation et contre-conditionnement. Quand un chien cesse de garder sa nourriture et ses jouets après avoir été conditionné et désensibilisé, est-il moins dominant? Si la domination fait partie d’une relation plutôt que d’un trait, comment des exercices de désensibilisation et de contre-conditionnement peuvent-ils changer la relation?

La protection des ressources est souvent observée chez les chiens qui manquent de confiance en eux. Il s’agit d’un comportement basé sur la peur, que ne manifestent pas les chiens qui tentent de s’affirmer de manière excessive ou d’être dominants.

Mythe 5. C’est le résultat de gâter votre chien

La garde des ressources peut apparaître chez n’importe quel chien, peu importe son âge, sa race ou son histoire. Les chiens ayant un degré d’obéissance plus ou moins élevé peuvent développer des comportements de protection – il s’agit d’un problème de comportement à chances égales.

Il n’y a aucune preuve suggérant que les chiens ayant de mauvaises manières ou ceux qui manquent d’une simple formation d’obéissance soient plus susceptibles de développer des comportements de garde.

Si votre chien est un protecteur des ressources, gardez à l’esprit qu’il fait preuve de peur et de stress; il n’essaye pas de vous dominer. Avec de la patience, de la constance et une approche appropriée de la formation, vous pouvez gérer la garde de votre chien.

Vous pouvez gérer la protection des ressources

Avec les approches et les techniques de formation appropriées, vous pouvez apprendre à gérer le comportement. La désensibilisation et le contre-conditionnement fonctionnent très bien sur les chiens présentant une protection des ressources. Ne vous découragez pas si vous ne voyez pas les résultats tout de suite – c’est un processus très long .

S’approcher de la nourriture de mon chien sans son grognement a pris des mois. Cela demande beaucoup de patience et de constance, mais cela en vaut la peine pour votre bien-être et pour le bien-être de votre chien.

Les chiens qui gardent les objets se sentent menacés et stressés. Ce n’est pas un sentiment génial de savoir que votre chien se sent menacé par votre présence autour de ses «biens», mais une fois que j’ai réalisé que ma chienne était encore plus stressée, j’ai compris que je devais m’engager à améliorer les choses pour nous deux.

Série de protection des ressources

Partie 1 – Protection des ressources – Comprendre le comportement
Partie 2 – Pourquoi devriez-vous envisager de nourrir votre chien à la main
Partie 3 – 5 mythes concernant la protection des ressources
Partie 4 – 5 conseils pour réduire la protection des ressources

S’il vous plait partagez avec vos amis.

Pourquoi les chiens protègent-ils leur nourriture?

Pourquoi les chiens gardent-ils leur nourriture?

Pourquoi les chiens protègent-ils leur nourriture?

Votre chien devient-il sur la défensive lorsque vous vous approchez de sa nourriture? Est-ce qu’il se raidit, grogne ou peut-être même vous mordre? Ce comportement s’appelle la protection des ressources et, en ce qui concerne les ressources, la nourriture est le déclencheur le plus courant.

C’est un problème auquel de nombreux propriétaires de chiens sont confrontés – moi-même. Voici pourquoi les chiens protègent leur nourriture et leurs ressources pour vous aider à gérer le comportement.

Pourquoi les chiens protègent-ils leur nourriture?

Garder de la nourriture est un comportement basé sur la peur que certains chiens manifestent. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un comportement souhaitable à la maison, il est important de se rappeler qu’il s’agit d’un comportement normal et instinctif que les chiens peuvent manifester. La protection des ressources aide les animaux à l’état sauvage – ceux qui gardent avec succès leur nourriture sont ceux qui ont le plus de chances de survivre.

Garder de la nourriture et les objets très convoités est quelque chose que les chiens font depuis des lustres. Les loups n’auraient presque pas le même succès s’ils n’avaient pas la capacité de défendre leurs ressources. Dans un environnement naturel, ces traits d’adaptation donnent un avantage aux chiens. – 5 mythes sur la protection des ressources

La protection des ressources chez les chiens varie de légère à sévère. Dans les cas légers, un chien peut devenir légèrement raide lorsque vous vous approchez de son bol de nourriture et, dans les cas plus graves, il peut grogner et / ou mordre. Si votre chien garde sa nourriture, il est important de se rappeler que cela ne signifie pas que votre chien est trop agressif, ni qu’il essaie d’être plus dominant que vous. C’est un comportement basé sur la peur que les chiens utilisent pour empêcher les autres de leur enlever leur nourriture ou leurs biens.

La bonne nouvelle est que la protection des ressources peut être gérée , mais la mauvaise nouvelle est que personne ne sait exactement pourquoi certains chiens gardent leur nourriture et d’autres pas .

Ce que nous savons, c’est que les chiens qui protègent leur nourriture ne se sentent pas en sécurité, et ils la gardent pour empêcher les autres de la prendre. Cela signifie-t-il que vous avez appris à votre chien à être nerveux face à l’alimentation? Pas nécessairement. La garde de l’alimentation (aussi appelée protection des ressources) est supposée être causée à la fois par la génétique et l’environnement, ce que nous appelons inné & acquis.

Voici un aperçu des théories courantes sur les raisons pour lesquellse les chiens gardent leur nourriture.

Les chiots peuvent apprendre à protéger en rivalisant avec leurs petits compagnons

Certains experts estiment que la garde des aliments commence très jeune, lorsque les chiots doivent se disputer des quantités limitées de nourriture, telle que le lait de leur mère ou dans un bol. Les chiots qui mangent le plus grandissent le plus rapidement, et la théorie est que ces chiots sont récompensés pour avoir mangé autant de nourriture qu’ils le peuvent, ce qui leur permet d’établir une histoire de récompense pour avoir monopolisé la nourriture eux-mêmes.

La protection des ressources chez un chien peut résulter de l’insécurité liée à la compétition pour la nourriture ou au fait qu’il soit privé de ressources, mais il est important de noter que certains chiens présentant une protection n’ont aucun antécédent de négligence, d’abus ou de privation .

Un chien peut être génétiquement enclin à protéger, mais la gravité du problème dépend de la manière avec laquelle il est autorisé à pratiquer ce comportement tout au long de sa vie. – Protection des ressources , Whole Dog Journal

Pourquoi les chiens gardent-ils leur nourriture?

Lorsque vous traitez avec un chien qui protège sa nourriture, gardez à l’esprit que votre chien n’essaie pas d’être trop agressif ni de vous dominer. La garde est un comportement basé sur la peur que les chiens utilisent pour empêcher que quelque chose de précieux ne leur soit enlevé. Pour plus d’informations sur la gestion de la garde de vos chiens, consultez 5 façons de réduire la garde des ressources .

L’environnement peut causer la garde de la nourriture

Les chiens des refuges présentent un taux de protection alimentaire plus élevé que d’habitude (jusqu’à 25%). Mais gardez à l’esprit que l’environnement des refuges est extrêmement stressant. Les chiens dans les refuges peuvent ne pas savoir quand et si leur prochain repas arrive, alors leur anxiété augmente.

La peur est la cause sous-jacente de la plupart des formes d’agression canine. Elle est déclenchée par un stimulus menaçant pour le chien. Lorsque l’agression est une réponse directe à un défi ou à une confrontation, elle peut être qualifiée d’agression défensive. – Manuel vétérinaire Merck

De nombreux refuges ont mis au point des programmes d’alimentation qui permettent de réduire la quantité de nourriture gardée dans le refuge en nourrissant leurs chiens gratuitement, en leur donnant accès à un bol de nourriture complet à tout moment et / ou en s’assurant qu’ils ont accès à de la nourriture de manière constante .

Ainsi, s’il est vrai que de nombreux chiens gardent leur nourriture tout en vivant dans un refuge, des études ont montré que le comportement n’est plus observé une fois que les chiens sont placés dans des maisons. Dans la plupart des cas, les chiens placés à domicile ne montrent plus aucune protection alimentaire au bout de trois semaines à peine, et de nombreux refuges signalent un taux de réussite supérieur à 90% .

Comme il y a beaucoup plus de cas signalés de protections dans des refuges, il est facile de voir à quel point l »impact de l’environnement peut jouer dans le comportement d’un chien.

La génétique peut influencer la protection alimentaire

Les gènes de vos chiens peuvent influer sur leur comportement, mais malheureusement, en matière de protection, il manque cruellement de recherche. Nous savons que les gènes d’un Border Collie sont responsables de son instinct naturel pour le rassemblement du troupeau et que les gardiens de bétail ont tendance à protéger leur troupeau contre les prédateurs. Mais en matière de protection alimentaire, nous n’avons pas d’études définitives pouvant indiquer que certaines races sont plus sujettes à ce comportement.

Les chercheurs ont tenté de déterminer quels gènes pourraient être responsables d’une augmentation de l’agressivité chez le chien, mais jusqu’à présent, aucun résultat spécifique à la race n’est à noter. En matière de protection des ressources en particulier, il n’ya pas eu d’étude définitive sur le rôle de la génétique.

Conclusion

Malheureusement, nous ne connaissons pas la raison exacte pour laquelle certains chiens gardent leur nourriture et d’autres pas, bien qu’il existe des théories assez intrigantes. Ce que nous savons, c’est que les chiens qui protègent leur nourriture ne sont ni mauvais, ni défectueux, ni agressifs – ils agissent naturellement, bien qu’il s’agisse d’un problème qui peut et doit être résolu.

Si votre chien garde sa nourriture, n’ayez pas peur de faire appel à un entraîneur professionnel. Il existe également de nombreux écrits utiles pour vous aider à comprendre le comportement et à élaborer un plan pour les aider à le modifier.

Lectures pour les chiens qui protègent leur nourriture


Comment entretenir votre chien ou votre chiot

Comment entretenir votre chien ou votre chiot

La formation à la maison de votre chien ou de votre chiot exige de la patience, de l’engagement et beaucoup de constance. Les incidents de la propreté font partie du processus, mais si vous suivez ces directives de base pour la formation à domicile, vous pourrez mettre le nouveau membre de votre famille sur la bonne voie dans quelques semaines.

Établir une routine

Comme les bébés, les chiots réussissent mieux à un horaire régulier. L’horaire leur apprend qu’il y a des moments pour manger, des moments pour jouer et des moments pour faire leurs affaires. De manière générale, un chiot peut contrôler sa vessie une heure par mois d’age. Donc, si votre chiot a deux mois, il peut le garder environ deux heures. N’allez pas plus longtemps que cela entre les pauses toilettes ou vous êtes assuré d’avoir un accident.

Emmenez votre chiot souvent à l’extérieur – au moins toutes les deux heures – et immédiatement après son réveil, pendant et après avoir joué, après avoir mangé ou bu.

Choisissez un endroit à l’extérieur comme endroit pour toilettes et amenez toujours votre chiot (en laisse) à cet endroit. Pendant que votre chiot se soulage, utilisez un mot ou une phrase spécifique que vous pourrez éventuellement utiliser avant de partir pour lui rappeler quoi faire. Emmenez-le pour une promenade plus longue ou un pour jouer seulement après avoir fait ses besoins.

Récompensez votre chiot chaque fois qu’il fait ses besoins à l’extérieur. Félicitez ou donnez des friandises – mais souvenez-vous de le faire immédiatement après avoir fini, pas après votre retour à l’intérieur. Cette étape est vitale, car récompenser votre chien pour aller au grand air est le seul moyen d’enseigner ce que l’on attend de lui. Avant de récompenser, assurez-vous qu’il a fini. Les chiots sont facilement distraits et si vous faites l’éloge trop tôt, ils peuvent oublier de finir jusqu’à ce qu’ils soient de retour à la maison.

Mettez votre chiot à un horaire d’alimentation régulier . Ce qui entre dans un chiot selon un calendrier sort d’un chiot dans un calendrier. Selon leur âge, les chiots doivent généralement être nourris trois ou quatre fois par jour. En nourrissant votre chiot aux mêmes heures chaque jour, il sera plus probable qu’il fassent ses besoins également à des heures régulières, ce qui facilitera l’apprentissage de la propreté pour vous deux.

Ramassez le plat d’eau de votre chiot environ deux heures et demie avant de vous coucher afin de réduire le risque qu’ils ait besoin de se soulager pendant la nuit. La plupart des chiots peuvent dormir environ sept heures sans avoir besoin d’une pause à la salle de bain. Si votre chiot vous réveille la nuit, ne faites pas trop attention à cela; sinon, il pensera qu’il est temps de jouer et ne voudra pas se rendormir. Allumez le moins de lumières possible, ne parlez pas à votre chiot, ne jouez pas avec lui et ramenez-le au lit.

Surveillez votre chiot

Ne donnez pas à votre chiot une occasion de se salir à la maison; gardez un œil sur lui chaque fois qu’il est à l’intérieur.

Attachez votre chiot à vous ou à un meuble à proximité avec une laisse de six pieds si vous ne vous entraînez pas ou ne jouez pas. Surveillez les signes qui indiquent que votre chiot doit sortir. Certains signes sont évidents, tels que les aboiements ou les grattements à la porte, les accroupissements, l’agitation, le reniflement. Lorsque vous voyez ces signes, prenez immédiatement la laisse et sortez-le à l’endroit des toilettes. S’il se soulage, félicitez-le et récompensez-le avec une friandise.

Gardez votre chiot en laisse dans la cour. Pendant le processus d’entretien de la maison, votre jardin doit être traité comme toute autre pièce de votre maison. Donnez à votre chiot un peu de liberté dans la maison et dans la cour seulement après qu’il a reçu une formation fiable à la maison.

Lorsque vous ne pouvez pas superviser, confinez

Lorsque vous ne pouvez pas surveiller votre chiot à tout moment, limitez-le à une zone suffisamment petite pour qu’il ne veuille pas faire ses besoins dedans.

  • L’espace doit être juste assez grand pour pouvoir se tenir confortablement, s’allonger et tourner en rond. Vous pouvez utiliser une partie de la salle de bains ou de la buanderie bloquée par des portes pour bébés.
  • Ou vous voudrez peut-être entraîner votre chiot dans une caisse. (Assurez-vous d’apprendre à utiliser une caisse avec humanité comme méthode de confinement.) Si votre chiot a passé plusieurs heures dans un confinement, vous devrez l’emmener directement aux toilettes dès votre retour.

Des erreurs se produisent

Attendez-vous à ce que votre chiot ait quelques accidents dans la maison – c’est une partie normale de l’entraînement à la propreté. Voici ce qu’il faut faire quand cela se produit:

  • Interrompez votre chiot lorsque vous le tenez en flagrant délit.
  • Faites un bruit étonnant (faites attention à ne pas l’effrayer) ou dites « Sortez! » et emmener-le immédiatement à l’endroit des toilettes. Félicitez votre chiot et offrez-lui une friandise s’il finit là.
  • Ne punissez pas votre chiot pour avoir fait ses besoins à la maison. Si vous trouvez une zone souillée, il est trop tard pour effectuer une correction. Juste nettoyer. En frottant le nez de votre chiot, en le prenant sur place et en le grondant ou toute autre punition, il aura seulement peur de vous ou de se soulager en votre présence. La punition fera souvent plus de mal que de bien.
  • Nettoyez la zone souillée à fond. Les chiots sont très motivés pour continuer à se salir dans des zones qui sentent l’urine ou les matières fécales. 

Il est extrêmement important que vous utilisiez ces procédures de surveillance et de confinement pour minimiser le nombre d’accidents. Si vous autorisez votre chiot à se soulager fréquemment dans la maison, il sera confus quant à l’endroit où il est supposé aller, ce qui prolongera le processus d’entraînement à la propreté.

Faites des plans pour vos moments d’absence

Si vous devez vous absenter plus de quatre ou cinq heures par jour, ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour vous procurer un chiot. Au lieu de cela, vous voudrez peut-être envisager un chien plus âgé qui peut attendre votre retour. Si vous avez déjà un chiot et que vous devez vous absenter pendant de longues périodes, vous devrez:

  • Demandez à une personne, comme un voisin responsable ou une gardienne d’animaux de compagnie professionnelle, de le prendre pour aller aux toilettes.
  • Sinon, formez-le à éliminer dans un endroit spécifique à l’intérieur. Sachez cependant que cela peut prolonger le processus d’entraînement à la propreté. Apprendre à votre chiot à se soulager sur les journaux peut créer chez lui une préférence pour la surface pour la vie, ce qui signifie que même en devenant adulte, il peut le faire sur tous les journaux qui traînent dans le salon.
  • Si vous envisagez de vous entraîner pour le papier, limitez-le à une zone avec suffisamment d’espace pour coucher, pour jouer et un lieu séparé pour se soulager. Dans la zone de toilettes désignée, utilisez soit des journaux (couvrez la zone avec plusieurs couches de papier journal), soit du gazon. Pour fabriquer une boîte à gazon, placez du gazon dans un récipient tel qu’une petite piscine en plastique pour enfant. Vous pouvez également trouver des produits pour la litière pour chiens dans un magasin de fournitures pour animaux de compagnie.
  • Si vous devez nettoyer un accident de propreté en dehors de la zone de toilettes désignée, placez les chiffons ou les serviettes en papier à l’intérieur afin d’aider votre chiot à reconnaître la zone avec odeur comme l’endroit où il est censé faire ses besoins.

Enseigner à votre chien à demander à sortir

Enseigner à votre chien à demander à sortir

Ce n’est pas toujours facile de vivre avec des humains si vous êtes un chien. Tout d’abord, vous devez apprendre que les humains n’aiment pas que vous uriniez ou déféquiez à l’intérieur. Ensuite, vous devez trouver un moyen de sortir lorsque vous devez y aller! Puisque vous n’avez pas les pouces opposables pour ouvrir les portes, vous êtes un peu dans une situation difficile.

Il est parfois difficile pour les propriétaires d’animaux familiers de savoir quand leurs chiens doivent sortir pour être faire leurs besoins. Certains chiens montrent des signes évidents, mais d’autres ne sont pas aussi habiles à dire aux gens quand ils ont besoin de sortir. Si votre chien appartient à la dernière catégorie, ne vous inquiétez pas. Il y a un moyen de l’aider à vous faire savoir quand il a besoin d’une pause dans la salle de bain.

Votre chien demande-t-il déjà?

Il est possible que votre chien vous demande déjà de le laisser sortir. Peut-être que vous ne comprenez tout simplement pas encore ce qu’il vous dit. Les indices que votre chien pourrait laisser tomber quand il a besoin de faire ses besoins comprennent:

  • Tourner en rond
  • Renifler
  • Gémissements
  • Stimulation
  • Déplacement vers une partie éloignée de la pièce, dans un coin ou derrière un meuble
  • Debout près de la porte
  • Gratter à la porte
  • S’approcher d’objets verticaux, comme des murs ou des pieds de meubles, et les renifler et / ou se tenir près d’eux, comme pour laissaer une jambe (généralement les chiens mâles)
  • Vous approcher et regarder, pleurnicher ou remuer

Si vous remarquez l’un des signes ci-dessus, emmenez rapidement votre chien à l’extérieur pour le soulager. S’il le fait, félicitez-le calmement mais avec enthousiasme et donnez-lui une friandise savoureuse au fur et à mesure qu’il termine. Prendre note des comportements spécifiques que votre chien adopte juste avant de faire ses besoins peut vous donner toutes les informations dont vous avez besoin pour savoir quand le laisser sortir.

Si non, que pouvez-vous faire?

Si votre chien ne vous donne aucun signe avant de faire ses besoins à l’intérieur, ou si ses signes semblent trop subtils, vous pouvez lui apprendre à faire quelque chose d’évident pour vous dire quand il doit sortir. Par exemple, vous devrez peut-être entraîner votre chien à vous demander de sortir si sa méthode actuelle consiste à rester en silence près d’une porte. Si vous êtes dans une autre pièce de la maison et ne pouvez pas le voir, vous ne saurez pas qu’il « demande! »

Une des méthodes les plus simples consiste à lui apprendre à sonner une cloche accrochée à une porte. De cette façon, vous pourrez entendre sa requête même si vous êtes dans une autre pièce. Une fois que vous avez appris à votre chien à sonner une cloche en la touchant du nez, vous lui demanderez de sonner juste avant d’ouvrir la porte pour le laisser sortir à chaque fois. De cette façon, il associera le comportement de sonner la cloche à votre départ. En d’autres termes, il apprendra que sonner la cloche vous fait ouvrir la porte.

Comment apprendre à votre chien à sonner une cloche pour sortir

Première étape: apprendre à votre chien à toucher la cloche avec son nez

Achetez une cloche pour chien ou fabriquez la votre avec deux grelots dans un magasin d’articles de bricolage. Attachez une sorte de ficelle solide aux clochettes. (Vous utiliserez la ficelle plus tard pour suspendre les clochettes à une poignée de porte ou à un crochet à côté de votre porte.) Avant de commencer votre première séance de formation, coupez un certain nombre de friandises que votre chien adore en morceaux de la taille d’un raisin. .

  1. zDites «Touchez» et présentez la cloche à votre chien. Tenez-la à quelques centimètres de son nez. il va probablement se diriger vers la cloche pour la renifler. (S’il ne le fait pas, vous pouvez frotter la cloche pour la rendre un peu plus intéressante.)
  2. Dès que le nez de votre chien touche la cloche, dites «OUI!» Et offrez-lui immédiatement une friandise. Votre timing du « OUI! » est important. Votre chien a besoin de savoir qu’il fait ce qui est bien au moment où il touche la cloche avec son nez. (Si vous utilisez un clicker pour former votre chien, vous pouvez cliquer au lieu de dire «OUI!») ​​Répétez 10 à 15 fois ou jusqu’à ce que votre chien touche facilement la cloche avec son nez. (Si vous utilisez un clicker pour entraîner votre chien, vous pouvez cliquer au lieu de dire «OUI!». Pour en savoir plus sur ce type de dressage, veuillez consulter la rubrique Entraîner votre chien avec clicker .)
  3. Lorsque votre chien frappe avec assurance la cloche avec son nez dès que vous la lui présentez à un pouce ou deux devant lui, commencez à la présenter un peu plus loin ou à l’écart chaque fois que vous dites «Touch». Votre chien va tourner la tête ou faire quelques pas pour toucheer la cloche.

Passez trois à cinq jours à pratiquer cet exercice, en visant au moins une séance d’entraînement par jour. Vous êtes alors prêt pour la deuxième étape.

Deuxième étape: apprendre à votre chien à sonner la cloche à la porte

Utilisez la ficelle reliée aux clochettes pour les suspendre à votre poignée de porte ou à un crochet près de votre porte. Préparez vos friandises et appelez votre chien à la porte.

  1. Prenez les clochettes dans votre main (toujours accrochées), dites «Touchez» et tendez-les vers votre chien.
  2. Dès que le nez de votre chien touche les clochettes, dites «OUI!» Puis offrez-lui une friandise.
  3. Répétez 5 à 10 fois ou jusqu’à ce que votre chien touche facilement les clochettes dès que vous dites «Touchez».

Après une courte pause entre les trois étapes ci-dessus, refaites l’exercice , mais cette fois, pointez simplement les clochettes au lieu de les tenir.

  1. Dites «Touchez» et pointez la cloche.
  2. Dès que votre chien touche la cloche avec son nez, dites «OUI!» Et donnez-lui une friandise. Si votre chien ne touche pas la cloche, vous devrez peut-être pratiquer les trois premières étapes de la deuxième étape un peu plus longtemps. Répétez l’exercice comme décrit ci-dessus, en tenant les clochettes dans votre main lorsque vous demandez à votre chien de les toucher. Après avoir pratiqué pendant quelques jours, essayez de simplement pointer de nouveau les clochettes.
  3. Répétez l’exercice 5 à 10 fois.

Prévoyez de pratiquer la deuxième étape avec votre chien pendant trois à cinq jours, tout comme vous avez pratiqué la première étape.

Troisième étape: apprendre à votre chien à sonner au bon moment

Maintenant, vous pouvez mettre votre plan en action. Lorsque vous avez besoin d’emmener votre chien dehors pour une pause, demandez-lui de toucher la cloche avec son nez juste avant d’ouvrir la porte.

  1. Approchez-vous de la porte avec votre chien. Dites «Touchez» et pointez la cloche.
  2. Au moment où il touche la cloche avec son nez, dites «OUI!». Ouvrez ensuite la porte et laissez votre chien sortir.

Demandez à votre chien de sonner la cloche chaque fois que vous le sortez. À répétition, votre chien apprendra qu’il doit toucher la cloche avec son nez pour vous faire ouvrir la porte. Alors, quand il veut sortir, il va à la porte et sonne à la cloche. La première fois que cela se produit, félicitez votre chien avec enthousiasme et laissez-le immédiatement dehors. Vous pouvez également lui donner quelques friandises savoureuses après avoir fait ses besoins, histoire de vous assurer qu’il comprend que vous l’aimez quand il sonne pour demander à sortir aux toilettes.

Dépannage

Temps de jeu vs Temps de toilettes

Une fois qu’ils ont découvert que la cloche qui sonne rendait la porte ouverte, de nombreux chiens intelligents sonnent à chaque fois qu’ils le souhaitent, même lorsqu’ils n’ont pas besoin d’aller aux toilettes. Si cela ressemble à votre chien, vous pouvez lui apprendre que le son de la cloche ne concerne que les pauses toilettes. Quand il sonne pour sortir, félicitez-le, attachez-le à sa laisse et emmenez-le directement à l’endroit où vous souhaitez qu’il fassent ses besoins. Ne jouez pas avec lui. Donnez-lui simplement trois à cinq minutes pour uriner ou déféquer. S’il le fait, génial! Félicitez-la de nouveau et donnez-lui quelques friandises avant de le ramener à l’intérieur. S’il ne fait rien, ramenez-le à l’intérieur.

Mon chien fait ses besoins toujours l’intérieur!

Si vous apprenez à votre chien à sonner la cloche pour sortir, mais qu’il fait toujours des erreurs à l’intérieur, vous pourriez avoir un problème distinct sur les mains. Il se peut que votre chien ne sache pas comment vous dire qu’il doit sortir pour aller aux toilettes. Au lieu de cela, il pourrait ne pas comprendre parfaitement qu’il devrait sortir pour le faire.

Conseils supplémentaires

Il existe plusieurs produits de cloches pour chiens sur le marché. Certains ont plusieurs cloches sur une bande de tissu et sont suspendus au poignet de la porte ou à un crochet près de votre porte. Avec ces types de produits, vous entraînez votre chien à les toucher avec son nez pour les faire sonner. D’autres produits, tels que le Tell Bell  ou le carillon Lentek Pet, sont une simple cloche que vous posez sur le sol ou sur un mur. Avec ceux-ci, vous entraînez votre chien à les pousser avec sa patte. Tous ces produits sont généralement accompagnés d’instructions de formation.

L’aide est disponible

Si vous souhaitez que votre chien reçoive une aide personnalisée pour sortir, n’hésitez pas à contacter un professionnel qualifié, tel qu’un formateur agréé de chiens professionnels, pour obtenir des conseils. 

5 conseils simples pour l’entraînement à la propreté de votre chiot

5 astuces simples pour la formation de votre chiot

5 astuces simples pour l’entraînement à la propreté de votre chiot

À la fin des années 90, j’ai trouvé un moyen simple d’entraîner un petit chien à la propreté, et cela fonctionnait si bien que je l’utilise depuis. Après une semaine d’utilisation de ces astuces, vous éliminerez 90% des accidents et vous serez sur la bonne voie pour avoir un chiot entièrement formé à la maison.

Le processus consiste à prévenir les accidents avant qu’ils ne surviennent et à utiliser les éloges au bon moment pour que votre chien comprenne où il est censé faire ses besoins.

Étant donné que l’entraînement à la propreté est un processus continu, j’ai divisé cet article en deux segments, une semaine pour chaque partie chacun. La première semaine concerne le lieu où l’entraînement à la propreté a lieu.la deuxième semaine est celle où la cohérence de la première semaine commence à porter ses fruits. Voici 5 conseils simples pour la formation à la propreté de votre chiot.

La première semaine de formation de votre chiot

La première semaine de formation à la propreté d’un chiot est extrêmement fatigante, mais je vous promets que cela devient plus facile. Vous vous demandez peut-être pourquoi vous avez choisi un chiot. Croyez-moi, nous sommes tous passés par là. Mais après la première semaine, vous serez en mesure de vous détendre un peu plus et vous commencerez à voir à quel point votre cohérence est rentable.

La première semaine est celle où vous observerez votre chiot comme un faucon et assurez-vous d’intervenir avant tout accident. Au cours de la première semaine, vous devrez savoir où se trouve votre chiot à tout moment.

1. Faites attention à votre chiot tout le temps

Un chiot tranquille est un problème, dit le proverbe. Tant pis s’il va à la poubelle, mange de nouvelles chaussures ou fonce dans un coin, un chiot silencieux signale des problèmes.

Si vous voulez prévenir les accidents avant qu’ils ne surviennent, vous devrez surveiller votre chiot tout le temps, y compris chaque fois qu’il s’égarera. Cela ne prend qu’un accident pour retarder votre entraînement. Maintenant, je sais que regarder votre chiot non-stop n’est pas vraiment amusant et excitant, mais être capable de les attraper avant qu’un accident ne se produise est la raison pour laquelle cette méthode fonctionne si bien.

Si vous êtes comme moi et avez toujours du mal à suivre votre chiot, essayez d’utiliser une attache. Vous pouvez acheter une attache à l’animalerie ou simplement faire ce que j’ai fait et utiliser une chaîne ou une longue laisse. Si attacher votre chiot à vous à tout moment est ce qu’il faut pour s’assurer qu’il ne se faufile pas alors allez-y. Si vous ne souhaitez pas que votre chien soit attaché, vous pouvez utiliser des barrières pour bébés ou des portes fermées pour empêcher votre chien d’accéder à toute la maison.

2. Ne laissez pas votre chiot sans surveillance

Ai-je mentionné l’importance de ne pas laisser votre chien hors de la vue? Je l’ai fait, mais cette partie est si importante que je dois la mentionner deux fois. Votre travail lors de la formation à domicile est nécessaire pour prévenir les accidents avant qu’ils ne surviennent. Vous savez quand votre chien va avoir un accident? Au moment où vous ne regardez pas.

Il n’y a pas grand chose que vous puissiez faire qui ait du sens après que votre chien ait eu un accident – et vous avez manqué une leçon de formation importante.

Ne punissez pas votre chien s’il fait pipi à l’intérieur. Indépendamment de toutes ces vieilles idées de formation, la punition n’est pas un bon moyen de dissuasion pour la formation à domicile. Crier sur votre chien après le fait le rend confus ou nerveux autour de vous. Si vous surprenez votre chien en flagrant délit, vous pouvez essayer d’attirer son attention et de le déplacer à l’extérieur. Si vous réussissez et qu’il continue à y aller une fois que vous êtes à l’extérieur, félicitez-le comme un fou.

Votre chiot va avoir un accident ou deux dans la maison – il est impossible de le contourner. Ce que vous pouvez faire, c’est de l’empêcher d’en avoir davantage en étant proactif. Gardez-le dans votre champ de vision à tout moment et sortez-le chaque fois qu’ils commence à s’égarer.

3. Laissez votre chien sortir une fois toutes les heures ou toutes les deux heures

Laisser votre chiot à l’extérieur toutes les heures ou toutes les deux heures est le moyen le plus simple de prévenir les accidents. Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi certaines personnes choisissent d’avoir de nouveaux chiots en été ou en vacances, il s’agit probablement d’un entraînement à la propreté. Si vous avez déjà dressé un chien à la maison, vous saurez combien de temps et d’engagement cela prend.

Parfois, votre chien peut ne pas faire pipi dehors et ce n’est pas grave. Un temps à l’extérieur improductif est préférable à un accident à l’intérieur. Laissez-le se promener un peu et retourner à l’intérieur.

Bien que la plupart des chiens puissent dormir la nuit sans accident, gardez à l’esprit que leur vessie est terriblement petite, alors si vous pouviez éviter de dormir, je le ferais. La plupart des chiots ne peuvent pas se tenir aussi longtemps. Pour éviter les accidents pendant la nuit, assurez-vous que votre chiot a fait pipi avant de coucher.

4. Félicitez votre chien comme s’il n’y avait pas de lendemain

Chaque fois que votre chien fait pipi ou caca dehors, il faut le féliciter. Donnez-lui un discours ou une friandise, sautez de haut en bas, tapotez sa petite tête et rappelez-lui à quel point cette décision était brillante. Oui, cela peut paraître idiot, mais votre chiot a besoin de savoir qu’il a fait la meilleure chose qui soit. Lorsque vous félicitez constamment votre chiot pour sortir, il commence à comprendre que le choix d’aller à l’extérieur est la meilleure décision.

La deuxième semaine de formation à la propreté de votre chiot

C’est la période de «maintien du rythme» où les éloges sont toujours importants, mais vous pouvez vous détendre un peu plus quand il s’agit de regarder votre chiot.

5. Gardez l’éloge et surveillez les signaux

Ne soyez pas paresseux avec les éloges pendant la deuxième semaine. Vous voulez que votre chien soit la créature la plus fière du monde chaque fois qu’il fait pipi ou fait caca à l’extérieur. Oui, cela semble idiot après un certain temps, et peut-être même un peu effrayant si votre chien vous regarde pendant qu’il fait ses besoins – mais soyez rassuré, vous faites passer le message.

Dites à votre chien que faire pipi et caca à l’extérieur est génial et que toutes sortes de bonnes choses viennent aux chiots qui font des choses incroyables.

Même si cela diffère d’un chien à l’autre, c’est le moment où la plupart trouveront leur propre moyen de vous faire savoir qu’ils doivent sortir. Il peut s’agir de pleurer à vos pieds, de sonner une cloche que vous avez configurée ou d’attendre à la porte – assurez-vous simplement de faire attention à ces signaux et de faire un suivi. Une fois que votre chien sait attirer votre attention quand il doit partir, vous pouvez vous détendre un peu et vous féliciter pour un travail bien fait.

Si votre chien ne vous donne pas un signe évident qu’il doit sortir (par exemple, se plaindre à la porte), je suggère de lui apprendre à sonner une cloche lorsqu’il doit sortir. Certains des autres signes sont suggérés par les chiens selon lesquels ils doivent sortir: marcher ou tourner en rond peuvent être facilement ignorer s’ils sont dans une autre pièce. C’est pourquoi un signal basé sur le bruit, comme sonner une cloche, peut faciliter les choses.

Assurez-vous de bien nettoyer les accidents de propreté

Des accidents vont se produire et il est important de les nettoyer soigneusement. Les chiens sont attirés par les taches qu’ils avaient utilisées auparavant et n’oubliez pas que leur odorat est bien meilleur que le nôtre. L’urine des animaux de compagnie peut être difficile à éliminer et tous les produits ménagers n’éviteront pas efficacement les odeurs. Si votre chien continue à rester au même endroit, il y a de fortes chances que certaines de ces odeurs soient laissées. Vous pouvez opter pour un produit formulé pour éliminer les odeurs et les taches d’urine d’animaux de compagnie .

Soyez réaliste à propos de combien de temps votre chiot peut tenir

Les jeunes chiots ne peuvent pas tenir longtemps leurs intestins et leur vessie. Si vous rentrez chez vous et constatez qu’ils ont eu un accident, il est fort possible qu’ils ne puissent pas tenir aussi longtemps. En général, les chiots peuvent tenir leur vessie environ une heure par mois d’age. Ainsi, votre chiot âgé de 3 mois ne peut probablement tenir sa vessie que pendant environ 3 heures. Si vous devez rester au travail pendant de longues périodes, demandez à un voisin, à un parent ou à un gardien de chien de venir laisser votre chiot sortir pendant la journée.

Comment avez-vous dressé votre chien?

Est-ce que l’un de vos chiens vous a posé des problèmes en matière d’entraînement à la propreté? Avez-vous utilisé une caisse ou des coussins de chiot? Quelles méthodes ont bien fonctionné pour votre chien?

Comment j’ai commencé avec le renforcement positif

Comment j'ai commencé avec l'entraînement au renforcement positif

Comment j’ai commencé avec le renforcement positif

En grandissant, je ne pensais pas que dresser un chien était autre chose que de lui enseigner quelques astuces et de le faire sortir aux toilettes à l’extérieur.

Hélas, je n’avais même pas envisagé des choses comme avoir de bonnes manières avec la laisse, renforcer la relaxation ou utiliser des mesures proactives pour prévenir les problèmes. Nous avons juste fait ce que nous avions fait, et c’était en gros quelques astuces de base: aller faire nos promenades quotidiennes et pratiquer les jeux de recherche.

Et puis je suis devenu adulte, j’ai eu mes propres chiens et j’ai commencé à entendre de nouveaux concepts intéressants de gens comme Ian Dunbar , Victoria Stilwell & Kikopup (pour n’en nommer que quelques-uns).

Ils expliquaient comment fonctionne le dressage de renforcement positif, et c’était comme si une nouvelle compréhension du comportement du chien commençait à se dessiner dans mon esprit. Contre-conditionnement, entraînement au clicker et cohérence. Des choses que je n’avais jamais envisagées quand je travaillais avec des chiens, pourtant tout cela avait un sens parfait avec peu de choses que je savais vivre avec des chiens toute ma vie.

Voici comment j’ai commencé avec le renforcement positif et pourquoi je ne retournerai jamais à un entraînement basé sur la punition.

Ma vache sacrée rend le moment parfait

Mille fois j’avais déjà entendu dire que les chiens voulaient nous faire plaisir, mais je n’y avais jamais pensé en dehors de leur offrir une friandise lorsqu’ils étaient assis sur commande. Pouvez-vous utiliser ce même concept pour toutes sortes de comportements? Mon esprit a été soufflé.

C’est l’une des leçons qui donne l’impression «Comment diable n’ai-je pas compris cela avant?» L’entraînement positif est une chose puissante, et c’est un peu embarrassant de voir combien de temps il m’a fallu pour l’adopter complètement.

J’avais toujours eu un grand amour pour les chiens et donc lu tous les livres sur eux que je pouvais trouver en grandissant, mais ils n’enseignaient certainement rien de ce genre. Ils étaient partisans de punir les accidents d’entraînement à la maison et les chiots pour avoir une idée précise de leur personnalité…

Et ce qui est triste, c’est que ce n’est pas vraiment choquant, c’était la norme depuis longtemps. Depuis des années, les gens punissaient leurs chiens en frottant leur visage avec de l’urine, sans probablement réfléchir à deux fois avant de décider s’il s’agissait ou non du « meilleur » moyen d’enseigner réellement à votre chien ce que vous voulez.

Je suis heureux de dire que je n’ai participé à aucune de ces phases absurdes ou à la phase de punition lors de la formation à domicile. Mais j’étais coupable de crier sur ma chienne quand elle se conduisait mal et, malheureusement, je tirais sa laisse de temps en temps si elle se comportait mal. Leçon apprise Jen.

Les méthodes basées sur la punition étaient la norme dominante

Je pense que beaucoup d’entre nous qui ont grandi dans les années 80 ou 90 (ou avant) avons des souvenirs similaires. Corriger les comportements inappropriés des chiens en criant ou en tirant était la norme. Nous n’avons pas pensé à des choses telles que «Comment puis-je empêcher cela?» Ou «Y a-t-il quelque chose que je peux utiliser pour rediriger l’attention de mon chien?» Nous avons fait ces choses parce que nous en avons vu d’autres les faire. C’était la norme.

En pensant à mon expérience et en écoutant les expériences de collègues et de clients, j’ai fini par croire que nous sommes tous des «formateurs croisés» à des degrés divers. Même si nous n’avons jamais utilisé de collier électrique ou à pointes sur un chien, il y a eu un moment où nous n’avions pas connaissance du conditionnement opérant ni de la mise en œuvre du conditionnement classique. Nos interactions avec les chiens actuels sont très probablement différentes des interactions avec les chiens il y a 10, peut-être même 5 ans. – Nous sommes tous des entraîneurs croisés

Alors oui, je vais l’admettre: je suis un «entraîneur croisé». J’avais l’habitude d’utiliser des renforts négatifs et d’hurler sur mes chiens. Ce n’est certainement pas quelque chose dont je suis fier, mais c’est la réalité.

Aussi épouvantable que certaines de mes méthodes soient, cela a certainement été une leçon de vie importante. Les gens changent. Nous ne sommes pas la même personne que nous étions il y a 10 ans et nos opinions, méthodes et compétences en évolution ne sont pas un signe de faiblesse ni un «renversement» moche, elles sont (généralement) un signe de croissance.

Pensez-y un instant: si vous agissiez exactement comme il y a 10 ans dans votre poste actuel, cela serait-il une bonne chose? Pour moi, je crois que je suis devenu meilleur, surtout en ce qui concerne les interactions et les relations avec les autres.

Le renforcement positif a amélioré mes compétences en résolution de problèmes

L’apprentissage du renforcement positif n’a pas seulement conduit à une meilleure compréhension du comportement et des pulsions du chien, il m’a aussi amené à être plus positif avec tous les humains avec lesquels je communique. Je suis beaucoup plus disposé à dire «bon travail» ou «c’était génial» qu’avant – et ça me fait sacrément plaisir.

Je ne fais pas que paniquer et commencer à crier pour obtenir ce que je veux ou pour empêcher que quelque chose ne se produise pas – je réfléchis à tous les aspects en jeu et j’essaie de trouver une solution positive pour tous. L’apprentissage du renforcement positif a conduit à l’acquisition de compétences en résolution de problèmes. Est-ce uniquement dû à l’apprentissage sur les chiens? Probablement pas, mais cela a certainement aidé.

Mais pour en revenir à ce que j’étais (et à la façon dont nous étions probablement tous à un moment donné), je suis simplement heureux d’avoir été exposé à des théories autres que « enseigne à ton chien qui est le patron ». Je me souviens encore d’avoir regardé cette incroyable conversation de Ted Dunbar et le sentiment que cela m’a laissé – une crainte et une inspiration complètes. Pourquoi diable n’y avais-je pas pensé auparavant? Cela a tellement de sens!

Tout ce que vous avez à faire est de les regarder, d’évaluer le comportement dans le temps et de vous poser toutes les cinq minutes la question suivante: «Est-ce bon ou mauvais?» Si c’est bon, dites c’était vraiment chouette, merci. » C’est une technique d’entraînement tellement puissante.

Les avantages de l'entraînement au renforcement positif

élicitez-vous souvent votre chien? L’une des méthodes d’entraînement les plus efficaces que j’ai trouvée consiste à penser à utiliser des éloges pour ce qui peut sembler être des comportements banals (coucher et se détendre) pour augmenter les chances que votre chien répète ce comportement à l’avenir. Ne laissez pas votre chien deviner; utilisez les éloges pour clairement communiquer quand il est génial.

Comment j’utilise le renforcement positif aujourd’hui

Comment définir l’entraînement au renforcement positif avec ma chienne n’est peut-être pas la description technique ou scientifique exacte, mais c’est une méthode qui fonctionne pour nous. Je suis assez libéral pour faire des éloges, que ce soit parce qu’elle a décidé de ne pas paniquer devant cet écureuil ou qu’elle a décidé de se détendre à mes pieds pendant que je tape cet article.

Je n’ai pas besoin de lui crier dessus ou de tirer sa chaîne pour la forcer à se comporter, j’ai juste besoin de réfléchir à l’avance pour éviter de la préparer à l’échec (la laisser dehors alors qu’il y a un chat dans l’allée), sans oublier de la féliciter chaque fois qu’elle fait quelque chose de bien.

Gardez à l’esprit que si vous ignorez l’animal et ne lui prêtez attention que lorsqu’il adopte un comportement indésirable, vous devrez l’entraîner à faire exactement ce que vous ne voudrez pas en prêtant votre attention chaque fois que le comportement se produira. Le but est donc de récompenser les animaux avec des réponses alternatives aux mêmes situations, en interrompant et en prévenant les comportements indésirables. – Manifeste d’entraînement au renforcement progressif

J’ai appris davantage sur les chiens au cours des 10 dernières années (pas seulement à cause de ce blog) en utilisant le renforcement positif par rapport à l’ensemble de mes années précédentes et de mon expérience. Les chiens veulent nous faire plaisir, mais pour pouvoir le faire, il ne suffit pas d’apprendre quelques astuces.

Ils veulent faire partie de la famille, ils veulent être engagés avec nous et ils veulent savoir ce qu’on attend d’eux. Malheureusement, beaucoup de ces méthodes de punition négative à l’ancienne ne font que très peu pour remédier à cela. Ils pourraient faire un bon travail pour remédier au mécontentement, mais ils ne font certainement rien pour proposer une alternative.

L’entraînement au renforcement positif a tout changé pour moi. Ma relation avec ma chienne est plus profonde que celle avec les chiens précédents, et tout cela grâce aux compétences que les méthodes positives m’ont apportées. Je ne ressens plus le besoin de dominer ma chienne. De nos jours, je ressens le besoin de mieux comprendre ma chienne et d’être un bon leader pour elle.

Je veux lui fournir des choses à faire et je veux continuer à lui donner des attentes et des objectifs clairs. Je veux qu’elle comprenne à quel point elle est géniale quand elle décide de rencontrer calmement un nouveau chien.

L’entraînement des animaux dans des environnements zoologiques et d’aquarium est de plus en plus reconnu comme un outil précieux de soin et de gestion des animaux. Les avantages reconnus incluent: la coopération volontaire des animaux dans les procédures vétérinaires, la réduction du comportement agressif et des interactions sociales positives accrues. – La formation au renforcement positif en tant que stratégie d’enrichissement

Le renforcement positif devient-il la norme?

Le renforcement positif semble progressivement devenir la norme, et je pense que nous en tirerons tous de meilleures compétences relationnelles. Combien de temps faudra-t-il avant que la majorité d’entre nous considère cela comme la norme? Je ne sais pas, mais nous avons parcouru un long chemin au cours des 10 dernières années seulement.

En définissant clairement les bons comportements avec des éloges ou des gâteries, je peux lui dire à quel point elle est géniale. Et savez-vous comment elle me le rend? En étant le meilleur chien de tous les temps.

Vous considérez-vous comme un entraîneur croisé?

Quand avez-vous commencé à adopter le renforcement positif avec votre chien? Quelles sont certaines des méthodes que vous utilisiez? Avez-vous grandi en pensant que frotter le nez d’un chien dans l’urine était la seule façon de le dresser?

10 incroyables avantages de la formation au clicker

10 incroyables avantages de la formation au clicker

Les avantages de la formation au clicker sont nombreux et valent la peine. L’entraînement au clicker est un moyen très facile et amusant d’entraîner votre animal avec des méthodes positives. C’est simple et vous en apprendrez autant (ou plus) que votre meilleur ami à quatre pattes.

Un clicker est une tôle qui, une fois pliée, fait un « clic ». C’est un dispositif très simple que Karen Pryor a popularisé pour former des chiens. C’est l’équivalent du sifflet lors de l’entraînement des mammifères marins. 

La première étape consiste à cliquer et à donner immédiatement une friandise à votre chien. De nombreuses répétitions de cette opération apprendront à votre chien à s’attendre à une friandise au son du clicker, qui finira par devenir une friandise.

Maintenant, vous disposez d’un outil très puissant pour communiquer avec votre chien. En cliquant chaque fois que votre animal fait quelque chose correctement, il comprendra qu’il doit répéter ce comportement pour plus de récompenses. Pas de cris, pas de poussée, pas de mal à votre chien en aucune façon.

1) La confiance est l’un des avantages de la formation au clicker

Cliquez et traitez! C’est la recette. Pas de punition, pas de mots durs.

Lorsque vous entraînez un animal avec un renforcement positif uniquement, il se sent naturellement confiant. Ils n’ont pas peur de faire des erreurs, car le pire qui puisse arriver, c’est qu’ils ne vont pas avoir un clic! Un animal qui n’a pas peur de faire des erreurs fera de son mieux pour OBTENIR ce clic! Et il l’obtiendra! Ce qui signifie que vous obtiendrez des comportements parfaits et un animal de compagnie bien élevé.

Un chien confiant est un chien heureux.

La plupart des problèmes d’agression surviennent parce que les chiens se sentent menacés dans de nombreuses situations. Si vous développez la confiance, vous aiderez votre animal de compagnie à être joyeux dans la vie!

2) C’est amusant pour tout le monde!

Le meilleur des avantages de l’entraînement au clicker est qu’il est amusant pour vous et votre ami à quatre pattes. Pourquoi? parce que vous serez tous les deux positivement renforcés! Votre chien aura des clics et des friandises et vous obtiendrez un animal de compagnie obéissant et heureux.

Voir votre compagnon canin « comprendre » est une expérience passionnante que vous voudrez répéter encore et encore. Obtenir un clic et une friandise rendra votre chien excité et il travaillera dur pour l’obtenir. Une situation gagnant-gagnant!

3) renforcer votre lien et votre confiance

Vous ne passerez pas seulement du temps avec votre ami canin tout en pratiquant les commandes et en apprenant de nouveaux tours. Vous communiquerez avec votre chien! Avez-vous déjà imaginé que vous seriez capable de parler aux animaux? 

Votre chien apprendra à vous faire confiance et cela s’étendra aux situations en dehors des sessions de formation. C’est un grand avantage, un chien qui suit son chef par respect et par confiance sera un bon chien.

4) L’un des grands avantages de la formation au clicker est que vous allez apprendre à votre chien à VOULOIR vous répondre!

J’entends souvent les propriétaires de chiens dire qu’ils veulent que leur animal de compagnie leur obéisse parce que _ ils sont les maîtres _. Malheureusement, les chiens ne vous reconnaissent pas comme un leader, à moins que vous ne le montriez.

Faire en sorte que votre chien fasse ce que vous voulez par la force et par des manipulations physiques peut être stressant et, dans de nombreux cas, ne vous donnera pas les réponses les plus fiables. Avec l’entraînement au clicker, par contre, vous apprendrez à votre chien à VOULOIR faire ce que vous lui demandez. Il voudra répondre à vos commandes immédiatement car c’est ce qui lui vaudra la récompense! Et il se sentira heureux tout le temps!

5) La formation au clicker est efficace

Vous n’avez pas besoin de passer des heures pour que votre meilleur ami à quatre pattes apprenne quelque chose de nouveau. Cela ne prend que quelques minutes par jour. Avec des séances d’entraînement courtes mais fréquentes, vous pouvez obtenir un chien bien élevé ou un champion de la compétition d’obéissance!

6) La formation au clicker peut accélérer la phase d’apprentissage initiale et réduire le nombre de renforçateurs.

Lindsay Wood a mené une étude systématique comparant l’utilisation d’un mot marqueur à un clic. Elle a constaté que l’utilisation d’un clic au lieu d’un mot parlé accélère l’apprentissage au cours des premières étapes. Par conséquent, moins de renforçateurs étaient nécessaires pour former un nouveau comportement. 

Cette étude a été publiée en ligne pour autant que je sache et n’a donc pas été soumise à un processus d’évaluation par les pairs. Cela soulève quelques questions sur la qualité de l’étude, mais comme c’est la seule qui existe, il convient de la mentionner comme l’un des avantages de la formation au clicker.

7) La formation au clicker enseigne à votre chien à être créatif et à prendre des initiatives.

C’est un résultat intéressant et l’un des nombreux avantages de la formation au clicker. Votre chien doit essayer… et essayer… et essayer de bien faire les choses (et avoir le clic!) Et il n’a pas peur de faire des erreurs en essayant. Cette combinaison fera de lui un animal créatif, capable de résoudre les problèmes mieux que les autres chiens non formés au clickers. 

Cela encourage également votre animal de compagnie à prendre des initiatives. Il n’y a rien à perdre si vous essayez! Vous ne pouvez gagner qu’un clic et cela en vaut la peine.

8) oubliez vos erreurs

L’utilisation de méthodes traditionnelles de dressage de chiens dans lesquelles les chaînes d’étranglement et les mots de correction sont courants et abondants fonctionne également si utilisés correctement!

Nous sommes tous humains et nous faisons tous des erreurs. Une des compétences les plus essentielles dont vous aurez jamais besoin dans le dressage de chiens est le très bon timing pour offrir une récompense OU une punition. 

Si vous utilisez des méthodes traditionnelles, vos erreurs blesseront physiquement et émotionnellement votre ami canin. Si vous utilisez l’entraînement au clicker, vos erreurs ne feront que donner des friandises gratuites à votre chien! 

C’est à vous de choisir ce que vous voulez, mais la réponse est claire pour moi.

9) Créer une structure que le chien comprend et peut suivre

Apprendre à votre chien ses limites est nécessaire et recommandé. Vous pouvez aussi faire cela avec l’entraînement au clicker. Ce sera clair et efficace car votre chien COMPREND clic et friandise!

10) Former des comportements complexes et précis

Le clicker vous aidera à améliorer votre timing ainsi que vos capacités d’observation.

Vous serez en mesure de prédire ce que votre chien est sur le point de faire et de l’ignorer ou de cliquer dessus. Lorsque vous atteignez ce point, vous serez en mesure de former votre chien avec précision (une assise parfaite, un coucher sphinx incroyable, etc.). Vous pourrez également entraîner des comportements complexes (apportez-moi la télécommande, éteignez la lumière).

Comment se lancer dans l’entraînement de votre chien avec Clicker

Comment se lancer dans l'entraînement de votre chien avec Clicker

Comment se lancer dans l’entraînement de votre chien avec Clicker

Combien de fois avez-vous regardé une vidéo de dressage de chiens et vous vous êtes dit: «Ce serait bien que mon chien me prête la moitié de cette attention». Eh bien, je me le disais tout le temps jusqu’à ce que je commence à utiliser un clicker et que je m’implique dans la formation au renforcement positif .

Heureusement, si vous cherchez un moyen simple de commencer à utiliser un clicker, la formation est peu coûteuse et assez facile à utiliser. Voici les bases de la formation avec clicker de votre chien.

Les bases de la formation de votre chien avec Clicker

Lors de la formation de votre chien, il est agréable d’avoir quelques petites atouts astucieux dans sa manche. Un clicker peut être votre meilleur atout pour enseigner à votre chien ce que vous voulez de lui. Vous pouvez trouver des clickers pour chiens dans n’importe quelle animalerie, et ils coûtent généralement environ 5 $.

Les cliqueurs sont de petites boîtes en plastique que vous tenez dans votre main, vous appuyez sur la languette métallique pour faire le clic. Lors de la formation de votre chien, l’idée est de cliquer au moment exact où ils effectue l’action souhaitée. Cela fonctionne très bien avec les chiens en communiquant clairement quand ils font la bonne chose.

Les avantages de la formation de
votre chien avec clicker

De nombreux dresseurs de chiens utilisent la formation au clicker car c’est un excellent moyen de marquer les bons comportements avec précision. Les avantages de la formation au clicker incluent:

Conditionnement classique et formation au clicker

Vous vous souvienez du chien de Pavlov? Pavlov était un physiologiste russe qui étudiait la digestion lorsqu’il avait découvert quelque chose d’intéressant concernant ses sujets canins. Ils ont commencé à saliver chaque fois qu’un de ses assistants entrait dans la pièce. Ils apprenaient cette réponse en anticipant la récompense (nourriture) qui n’était pas encore offerte. C’est ce qu’on appelle maintenant le conditionnement classique – un processus d’apprentissage qui se produit entre un stimulus environnemental et un stimulus naturel. Cela se produit avec l’entraînement au clicker lorsque votre chien effectue ses actions habituellement.

L’entraînement au clicker au début est un exemple de conditionnement classique. Si utilisé régulièrement, il peut devenir un conditionnement opérationnel, où le chien répète intentionnellement une action pour obtenir une récompense. La différence peut sembler mineure, mais elle a de grandes conséquences sur le comportement de votre chien. S’il exécute des actions avec un but plutôt que par habitude, il conservera beaucoup plus d’informations.

Comment dresser votre chien

L’entraînement au clicker peut aider à créer une relation solide avec votre chien. Vous pouvez prendre beaucoup de devinettes en vous entraînant tout en étant capable de communiquer clairement les comportements que vous jugez souhaitables.

La formation au clicker peut renforcer la confiance

Avec l’entraînement au clicker, votre chien va gagner en confiance, car il sent qu’il peut contrôler les conséquences. Les chiens ont hâte d’apprendre de nouveaux comportements lorsqu’ils le font de manière positive et lorsqu’ils savent qu’ils peuvent s’attendre à de bonnes récompenses. Cela facilite beaucoup le dressage à long terme, car votre chien sera plus attentif et disposé à faire plaisir.

Lorsque vous apprenez un nouveau comportement à un chien, le clicker est votre façon de lui dire exactement quels comportements sont acceptables. Marquer le comportement avec un son exact pour votre chien lui donne le seul indice dont il a besoin pour savoir qu’il a agi correctement. Lorsque nous utilisons beaucoup de commandes verbales, nous finissons souvent par en dire trop (ce que j’aime appeler le mot vomi) et nos chiens ne savent pas toujours ce que nous recherchons. Le clicker est un moyen de communiquer clairement avec votre chien au moment exact où il fait quelque chose de génial.

Comment se lancer dans la formation au clicker

Si vous n’avez jamais utilisé l’entraînement au clicker avec votre chien, la première étape consiste à lui présenter l’outil. Avec quelques friandises et le clicker dans la main attirez l’attention de votre chien. Cliquez une fois puis donnez une friandise à votre chien. Répétez plusieurs fois jusqu’à ce que votre chien comprenne que le clic = bonne chose. Une fois que votre chien est à l’aise avec le clicker et comprend que le son du clic équivaut à quelque chose de bien, vous pouvez passer à la formation d’un nouveau comportement.

Comment mettre en œuvre la formation de clicker

Si vous commencez tout juste à apprendre à utiliser le clicker, la meilleur chose pour commencer est quelque chose de simple, comme assis. Demandez le comportement désigné et au moment exact où le chien touche le sol, cliquez dessus puis donnez-lui une friandise.

Répétez cette étape plusieurs fois, en veillant à ne cliquer que lorsque ses fesses touchent le sol et à suivre avec une friandise. Obtenez le comportement, cliquez sur le comportement, puis renforcez-le. En général, les chiens peuvent rapidement comprendre cette méthode, et vous n’aurez peut-être besoin que de quelques répétitions avec quelque chose de simple, comme s’asseoir.

La clé de la formation au clicker est de vous assurer de cliquer au moment exact où votre chien adopte le comportement souhaité, puis d’utiliser une friandise pour le renforcer.

Assurez-vous que le renforcement positif après le clic est vraiment gratifiant pour aider votre chien à comprendre que le clic = une chose géniale se passe. Si vous vous êtes entraînés plusieurs fois avec le clicker, il devrait avoir une bonne mentalité pour apprendre quelque chose de nouveau pour des friandises succulentes.

Voici une superbe vidéo montrant comment vous pouvez utiliser un clicker pour entraîner votre chien à «regarder moi».

Petit conseil pour apprendre à s’asseoir: Si vous avez un chiot qui ne sait pas encore s’asseoir, un bon moyen de l’enseigner est de lui tendre une friandise et de la déplacer légèrement au-dessus de sa tête. Pendant que votre chien suit la friandise avec ses yeux, il devrait naturellement s’asseoir. Si vous la tenez trop haut, il risque de sauter, et si vous la tenez trop bas, il ne s’assiéra probablement pas.

Entraînement dépannage au clicker

Si votre chien ne semble pas répondre au clicker au début, vous devez évaluer s’il a été initié correctement. Le maintenez-vous motivé en lui offrant une friandise après le clic? Vous souvenez-vous de cliquer une seule fois?

Ne vous découragez pas trop si votre chiot n’écoute pas immédiatement de nouveaux signaux – certains comportements sont très difficiles à enseigner. Mais dès qu’il l’obtiendra, vous allez cliquer et renforcer, ce qui à son tour devrait aider avec de nouvelles répétitions.

Erreurs de formation au clicker à éviter

L’entraînement au clicker est un excellent moyen d’aider votre chien à apprendre de nouvelles choses, mais il peut également être source de confusion s’il n’est pas utilisé correctement. Lorsque vous utilisez un clicker, n’oubliez pas de cliquer une seule fois. Vous voulez cliquer au moment où votre chien adopte le comportement souhaité et le suivre immédiatement avec une friandise. Si vous cliquez plusieurs fois, votre chien ne saura pas exactement quel comportement vous valez. Et rappelez-vous de toujours suivre le clic avec une friandise.

Règles de formation de clicker à retenir:

  • Cliquez une seule fois au moment exact où votre chien adopte le comportement souhaité.
  • Suivez chaque clic avec une friandise
Comment dresser votre chien

La partie la plus importante de la formation au clicker est de rester cohérent. N’oubliez pas de ne cliquer qu’une fois sur le comportement souhaité et de toujours le suivre avec une friandise.

Entraîner Votre chien au clicker offre de multiples utilisations

La formation au clicker n’est pas seulement utilisée pour des tours. Vous pouvez l’utiliser pour récompenser certains comportements que vous aimez. Si vous regardez la télévision sur le canapé et que votre chien s’approche et se couche à vos pieds, cliquez pour récompenser. S’il y a des comportements que vous aimez, vous pouvez toujours utiliser la formation au clic comme renforcement positif.

Les chiens désirent une structure et se tournent vers vous. Avec un clicker, vous disposez d’un moyen facile de communiquer à votre chien exactement lesquels de ses comportements sont souhaités par un simple clic.

Lectures recommandées

S’il vous plait partagez avec vos amis.

Comment amener votre chien à aller aux toilettes sur commande

Comment amener votre chien à aller à la salle de bain sur commande

Comment amener votre chien à aller aux toilettes sur commande

Il existe trois types de chiens: ceux qui refusent de sortir quand il neige / il pleut / tout simplement froid, ceux qui veulent toujours tout renifler et vous faire attendre pendant une éternité pendant le mauvais temps, et les chiens qui font leur besoins et qui reviennent droit à l’intérieur (je ne suis même pas sûr que ce chien existe pour être honnête). La bonne nouvelle est que vous pouvez réellement entraîner votre chien à faire pipi / caca sur commande, comme pour toute autre technique d’entraînement. Voici quelques conseils pour y arriver cet hiver.

Que ce soit un chiot ou un chien adulte, apprenez à reconnaître le signal de son besoin d’aller aux toilettes.

Une chose que nous savons à peu près sur tous les chiens et chiots, c’est qu’ils doivent y aller après avoir mangé ou bu, après avoir dormi ou passé quelques heures dans une caisse, et généralement après avoir joué. Demandez à votre chien de sortir avec vous après ces événements et cherchez les signaux dont il pourrait avoir besoin pour partir: aller à la porte, renifler une certaine zone, se mettre dans un cercle serré ou commencer à s’accroupir ou à lever la jambe .

chien reniflant

Choisissez un endroit qui est désigné comme «endroit pour toilettes». 

Cela peut vouloir dire l’emmener en laisse dans la cour jusqu’à un endroit particulier ou un brin d’herbe près de votre appartement, mais choisir un endroit (du moins pour le moment) dans lequel il fait toujours pipi l’aidera à comprendre que lorsque vous sortez à cet endroit, il est temps de faire pipi.

Traîner le jusqu’à ce qu’il aille aux toilettes.

Emmenez-l sur place et restez là, vous n’avez rien à dire ou à faire. Attendez qu’il ait terminé ses tâches, puis prononcez votre mot magique pour toilettes («vas-y», «fait pipi», «abracadabra», comme vous voulez – assurez-vous que tous ceux qui prennent le chien utilisent le même mot) .

Une fois qu’il a terminé, dites-lui «oui» ou «bon» (quel que soit le mot que vous utilisiez pour lui dire qu’il a correctement exécuté la commande), ou si vous utilisez un clicker, ce serait le moment de cliquer. Puis récompensez avec une friandise ou un éloge, tout ce qui est le plus motivant pour votre chien. C’est ce qu’on appelle capturer le comportement ou enseigner le comportement au chien (l’enseignement est ce que nous faisons pour la plupart des compétences de dressage).

S’il s’assied et vous regarde fixement pendant cinq minutes, retournez à l’intérieur et réessayez dans 15 à 30 minutes. C’est pourquoi il est utile de savoir que votre chien doit absolument y aller, de sorte que vous n’allez pas dehors toute la nuit pour essayer de comprendre.

Chien Peeing-Large

Répéter.

Continuez à emmener votre chien à l’endroit désigné pour toilettes et dites votre mot magique pour alors qu’il termine son appel à la nature. Dites votre version de « vous avez bien fait! » Ou cliquez et traitez et félicitez.

Quand il commencera à vous regarder après avoir fini, vous saurez qu’il commence à maîtriser la routine. Cela pourrait prendre quelques jours ou quelques semaines car tous les chiens apprennent à un rythme différent.

Utilisez le mot magique désigné lorsqu’il va aux toilettes.

Maintenant que nous savons que votre chien est en train de s’y habituer, prononcez le mot magique désignant toilettes dès qu’il commence à faire ses besoins, mais ne dites pas votre mot «vous l’avez bien fait!» Ou ne cliquez pas jusqu’à ce qu’il ait terminé. Nous ne voulons pas qu’il s’arrête à mi-chemin parce qu’il veut la récompense.

Après avoir fait cela aussi longtemps qu’il le faut à votre chien pour faire le premier pas (quelques jours ou quelques semaines), commencez alors à dire le mot magique aux toilettes lorsqu’il commence à lever la jambe. N’oubliez pas de continuer à féliciter et à récompenser.

chien qui pisse

Utilisez le mot magique lorsque vous sortez de l’endroit qui désigne toilettes.

Vous êtes maintenant prêt à emmener votre chien à sa place et à lui dire de «faire ses toilettes», «allez faire pipi» ou «abracadabra» et il y a de grandes chances qu’il le fasse. Récompense et louange et le tour est joué!

Continuez à le récompenser jusqu’à ce qu’il fasse pipi sur commande 9/10 fois, puis mélangez la récompense et vous n’en aurez finalement plus besoin (bien qu’un «bon chien» soit toujours agréable!).

Généralisez l’habileté (pratiquez-la à différents endroits pour que votre chien aille n’importe où sur commande).

Plus vous pouvez rester cohérent et continuer à aller au même endroit, plus vite cela se produira, et sachez que si vous changez l’emplacement des toilettes de votre chien, vous devrez peut-être revenir un peu en arrière et travailler de nouveau cette compétence. Les chiens peuvent avoir du mal à généraliser. Par conséquent, ce n’est pas parce qu’il peut faire ses besoins dans l’arrière-cour sur commande qu’il sera capable de le faire dans la l’avant-cour sur commande la première fois que vous l’essayez. Une fois qu’il est au bon endroit, commencez à essayer d’autres endroits pour l’aider à généraliser ses compétences.

Une astuce qui a aidé mon chien souffrant d’une légère anxiété de séparation

Comment gérer une angoisse légère séparation des chiens

Une astuce qui a aidé mon chien souffrant d’une légère anxiété de séparation

Ma chienne avait une légère angoisse de séparation il y a quelques années et, pour tous ceux qui ont affaire à ce problème, vous savez une chose: ce n’est pas amusant du tout. C’est assez stressant de se lever et de se préparer au travail tous les jours (c’est-à-dire être un adulte), mais lorsque vous ajoutez à cela le fait que votre chien vous suit partout, devient triste et nerveux lorsque que vous vous préparez. – Eh bien, cela peut être déchirant.

Heureusement pour moi, son anxiété de séparation était légère et donc assez facile à traiter. Voici le petit truc qui a aidé ma chienne à ressentir une légère angoisse de séparation.

Comment je définis une légère anxiété de séparation

Votre chien est-il inquiet et triste alors que vous vous apprêtez à partir pour le travail ou les études? Si c’est le cas, votre chien a des problèmes d’anxiété de séparation et vous n’êtes pas seul. On estime que 20% des chiens souffrent d’anxiété de séparation. Comme avec beaucoup de problèmes canins, les comportements qui y sont associés peuvent aller de légers à graves.

Dans les cas légers d’anxiété de séparation canine, votre chien peut vous suivre pendant que vous vous préparez, semble être déprimé lorsque vous partez ou essaye de vous suivre à la porte. Dans les cas légers, ces comportements anxieux se limitent à la façon dont votre chien agit lorsque vous vous préparez, et non à ce qu’il fait après votre départ. Si votre chien reste anxieux après votre départ, son cas est plus grave et vous aurez besoin de plusieurs méthodes pour le gérer. (voir la section des lectures recommandées au bas de cet article pour plus d’informations)

Avec ma chienne, il était un peu difficile de dire si elle était vraiment angoissée ou non, car elle est vraiment une chienne collante, c’est-à-dire une chienne qui vous suit partout. Mais alors que je me préparais pour le travail, elle commençait à s’énerver parce qu’elle se disait « je vais vous suivre sereinement », mais hélas, cela se transforma en une sorte de « hé, que faites-vous maintenant? » .

Ma chienne avait ce problème de d’anxiété légère de séparation, le traitement n’était donc pas complexe. Elle ne s’est inquiétée que lorsque je me préparais et ces comportements ont disparu après mon départ. Pour les cas graves, votre chien continue à paniquer après votre départ. Si c’est votre cas, je vous recommande vivement de vous faire aider par un professionnel. Les cas graves d’anxiété de séparation peuvent être difficiles à gérer et il n’y a pas de solution miracle «à taille unique». Si vous soupçonnez que votre chien a un cas grave d’anxiété de séparation, consultez les lectures recommandées à la fin de cet article pour obtenir de l’aide.

Comment gérer une angoisse légère séparation des chiens

Si votre chien a un cas grave d’anxiété de séparation, vous aurez peut-être besoin de plus de traitement. Consultez les lectures recommandées en bas de cet article pour plus d’informations.

Pourquoi il est important de traiter l’anxiété de séparation du chien

Si votre chien a un cas grave d’anxiété de séparation, vous êtes le témoin du stress que cela peut causer. Dans les cas les plus graves, les chiens ne subissent pas seulement un stress psychologique énorme, ils peuvent être blessés physiquement par leur comportement. Et le problème ne va probablement pas s’améliorer seul, dans la plupart des cas, il continue à s’aggraver s’il n’est pas traité.

Aider votre chien à gérer son anxiété au moment de votre départ ne consiste pas uniquement à prévenir un cas grave, il consiste également à l’aider à se sentir à l’aise et confiant dans sa routine quotidienne.

Comment j’ai géré ma chienne qui a une légère anxiété de séparation

Le meilleur succès que j’ai eu lorsque j’ai eu affaire à la légère anxiété de séparation de ma chienne était de lui donner quelque chose sur laquelle elle devais se concentrer. Et pour moi, c’était le simple fait de lui donner un gros vieux Kong en peluche chaque matin au moment de mon départ. (Si vous n’avez jamais farci un Kong avant de consulter cet article, découvrez comment vous initier sur notre article Comment farcir un Kong avec des friandises saines)

Cela a fonctionné parce que cela a transformé sa pensée « oh non, il s’en va » en « mince, regarde cette chose géniale et délicieuse que j’ai. » Une fois que je lui ai donné le Kong, elle ne s’inquiétait plus pour moi ni pour le fait que j’allais partir pendant 8 heures. Elle a focalisé toute son attention sur ce Kong et j’ai été choqué de voir à quel point cela fonctionnait. Elle ne m’a même pas jeté un coup d’œil quand je suis partie après cela. Toute son attention est allée à son Kong et à rien d’autre.

Gérer une légère angoisse de séparation chez le chien

Vous pouvez aider votre chien à gérer son anxiété de séparation en lui donnant quelque chose d’amusant à faire. Détournez son attention de vous et de votre routine de préparation sur quelque chose d’autre qu’il aime.

Donnez à votre chien quelque chose à faire pendant que vous partez

Mon conseil le plus important pour traiter une anxiété de séparation légère de votre chien est de lui donner quelque chose à faire pendant que vous partez. Pour nous, un Kong en peluche était parfait; cela a occupé ma chienne pendant longtemps, et c’est une chose pour laquelle elle est dingue. Si votre chien est déjà habitué au traitement avec un Kong en peluche, essayez de le congeler la nuit pour qu’il dure encore plus longtemps.

La chose la plus surprenante à propos de ce petit tour est qu’elle ne souffre pas d’un divertissement décroissant. Au contraire, cela rendait beaucoup plus calme ma tous les matins. Au bout de quelques jours, alors que je partais, elle connaissait bien cet arrangement. Elle ne me harcelait plus quand je mettais mes chaussures, elle attendait calmement son traitement. Ce Kong est devenu une partie de sa routine quotidienne, une chose agréable à attendre à 7h30 tous les matins.

Procurez à votre chien leur propre routine importante

En donnant à ma chienne sa propre chose importante à faire chaque matin, elle est devenue beaucoup plus détendue. Elle ne se concentrait plus uniquement sur ma routine effrénée du matin, elle devait aussi s’inquiéter de sa chose, son Kong bien-aimé.

Si vous voulez aider votre chien à soulager son anxiété de séparation, donnez-lui autre chose sur laquelle il doit se concentrer lorsqu’il montre normalement ces signaux de stress. Si votre chien commence à paniquer lorsque vous tenez vos clés tous les matins, donnez-lui quelque chose de bien avant ce moment. Donnez-lui quelque chose d’agréable à faire le matin, afin qu’il ne se concentre pas uniquement sur vous.

Comment gérer une légère anxiété de séparation canine

Vous pouvez aider vos chiens à dissiper leur anxiété de séparation par une routine agréable à suivre le matin. Au lieu de se concentrer sur vous alors que vous vous préparez pour votre boulot, ils auront leur propre travail à accomplir.

Lectures recommandées pour gérer l’anxiété de séparation chez un chien

Tous les chiens souffrant d’anxiété de séparation ne peuvent pas être traités uniquement par cette méthode – cela dépend en grande partie de la nature de l’anxiété de votre chien. Si votre chien est déjà trop stressé pour manifester son intérêt pour un Kong en peluche, il aura besoin d’aide pour gérer son angoisse.

Les cas plus graves d’anxiété de séparation nécessiteront probablement des techniques de désensibilisation répétées, et je recommande fortement de faire appel à un professionnel pour obtenir de l’aide. Voici quelques lectures recommandées si vous recherchez plus d’informations sur l’anxiété de séparation de votre chien et les différentes techniques de gestion.