5 mythes sur la protection des ressources

5 mythes sur la protection des ressources

Je ne peux pas exagérer si je dis à quel point a été bénéfique le livre de Jean Donaldson, Mine! C’est un guide pratique sur la protection des ressources. Le meilleur point de départ pour ceux qui gèrent des problèmes de protection avec leur chien est de comprendre le comportement. Rejeter des croyances et des idées sur la protection des ressources m’avait permis de commencer à entraîner ma chienne plutôt que d’analyser la situation. Une fois que vous comprenez le comportement, vous pouvez le gérer avec une nouvelle perspective – une vision avec plus d’optimisme et beaucoup moins de frustration.

5 mythes sur la protection des ressources

Lorsque votre chien contrôle l’accès à ses biens en affichant un langage corporel défensif ou un comportement agressif, on parle de protection des ressources. Les chiens ont généralement tendance à garder leur nourriture (on parle souvent de protection alimentaire), mais leurs propriétaires, leurs jouets, leurs lits et leur endroit préféré sur le canapé peuvent également devenir des cibles.

Votre chien grogne-t-il ou mord-t-il si vous vous approchez de sa nourriture? C’est la protection des ressources classique. Est-ce qu’il essaie activement de garder les autres chiens à l’écart de vous quand vous êtes au parc? C’est une protection des ressources. Votre chien a décidé que vous êtes à lui et il va protéger sa ressource – càd vous – des autres concurrents.

Premières étapes de la gestion de la protection des ressources

L’un des premiers pas que j’ai pris pour apprendre à gérer la protection des ressources de ma chienne a été de récupérer l’excellent livre de Jean Donaldson, Mine! Guide pratique sur la protection des ressources .

Quand j’ai commencé à lire, j’ai réalisé que toutes mes croyances précédemment exprimées concernant le comportement de ma chienne étaient fausses. Elle a très bien exposé 5 mythes sur la protection des ressources qui nous aident à comprendre que ce n’est pas seulement un comportement normal, mais qu’il peut être géré.

Les dangers de la malentendu sur la protection des ressources

Le danger dans ces mythes répandus sur la protection des ressources est que cela peut causer plus de tort que de bien. Lorsque vous punissez un chien qui protège ses ressources, vous ne contribuez pas à traiter le problème sous-jacent, à savoir la confiance. Au lieu de cela, vous créez un chien plus craintif et moins confiant, ce qui peut entraîner plus de problèmes d’agression ultérieurement.

La protection des ressources n’est pas un comportement «facile» à corriger, mais il est gérable. L’une des premières étapes consiste à comprendre que tout ce que vous avez entendu sur ces comportements est faux.

Mythe 1. La protection des ressources est un comportement anormal

Garder de la nourriture et des objets très convoités est quelque chose que les chiens font depuis des lustres. Les loups n’auraient presque pas le même succès s’ils n’avaient pas la capacité de défendre leurs ressources. Dans un environnement naturel, ces traits d’adaptation donnent un avantage aux chiens.

Si votre chien est un protecteur des ressources et qu’il doit se débrouiller seul demain, il aura un avantage naturel sur les non-protecteurs. Bien sûr, cela ne veut pas dire que la protection des ressources est un comportement souhaité dans une maison où ils reçoivent de la nourriture et des objets librement – cela indique simplement que la protection est normale.

Mythe 2. Il est génétiquement dirigé et ne peut pas être changé

La triste réalité est que, même si quelques études ont été réalisées sur la probabilité que des chiens présentent une protection des ressources, personne ne sait réellement pourquoi certains chiens en ont et d’autres pas. On l’a vu dans toutes les races et à tous les âges.

La programmation génétique peut effectivement rendre certains comportements plus faciles à apprendre pour certains chiens, mais il n’existe pas de corrélation claire entre la manière avec laquelle un comportement est considéré comme génétique et sa susceptibilité à la modification du comportement.

Lorsque vous vous demandez s’il s’agit de nature ou de culture, la réponse sera les deux . Nous ne pouvons donc pas dire que «tout est dans leur manière de vivre» ou «c’est à cause de sa race». Il n’y a pas assez de données fiables pour appuyer l’une ou l’autre de ces affirmations.

Pour en savoir plus sur la possibilité que la garde des ressources soit génétiquement conduit, n’oubliez pas de lire le superbe article de Patricia Mcconnell, intitulé « Protection des ressources: traitement et prévention », dans lequel elle partage ses propres expériences et observations sur le fait de travailler avec ce comportement.

Mythe 3. Il est possible de guérir en rendant les ressources abondantes

L’approche basée sur la logique consistant à donner à un chien autant de ressources qu’il n’aurait pas à avoir les protéger est logique dans l’esprit des hommes, mais malheureusement, les chiens ne le voient pas de cette façon.

Avant de commencer à gérer activement la protection des ressources de ma chienne, elle avait accès à tous ses jouets à tout moment. Au lieu de lui donner du réconfort et moins de stress, elle se concentra davantage sur la dissimulation et la protection de ses «biens» à tout moment.

Mythe 4. La garde est le symptôme d’un chien dominant

Tant de croyances antérieures sur les chiens reposent sur l’utilisation de modèles de hiérarchie sociale pour expliquer le comportement des chiens. Nous avons tous entendu parler de la théorie de la dominance et de l’importance d’être un leader dominant pour votre chien.

Malheureusement, la protection des ressources ainsi que de nombreux autres problèmes de comportement courants ne répondent pas bien aux formations basées sur la domination ou les punitions. Dans la plupart des cas, ils peuvent aggraver la situation.

La gestion d’un chien avec protection des ressources se fait par désensibilisation et contre-conditionnement. Quand un chien cesse de garder sa nourriture et ses jouets après avoir été conditionné et désensibilisé, est-il moins dominant? Si la domination fait partie d’une relation plutôt que d’un trait, comment des exercices de désensibilisation et de contre-conditionnement peuvent-ils changer la relation?

La protection des ressources est souvent observée chez les chiens qui manquent de confiance en eux. Il s’agit d’un comportement basé sur la peur, que ne manifestent pas les chiens qui tentent de s’affirmer de manière excessive ou d’être dominants.

Mythe 5. C’est le résultat de gâter votre chien

La garde des ressources peut apparaître chez n’importe quel chien, peu importe son âge, sa race ou son histoire. Les chiens ayant un degré d’obéissance plus ou moins élevé peuvent développer des comportements de protection – il s’agit d’un problème de comportement à chances égales.

Il n’y a aucune preuve suggérant que les chiens ayant de mauvaises manières ou ceux qui manquent d’une simple formation d’obéissance soient plus susceptibles de développer des comportements de garde.

Si votre chien est un protecteur des ressources, gardez à l’esprit qu’il fait preuve de peur et de stress; il n’essaye pas de vous dominer. Avec de la patience, de la constance et une approche appropriée de la formation, vous pouvez gérer la garde de votre chien.

Vous pouvez gérer la protection des ressources

Avec les approches et les techniques de formation appropriées, vous pouvez apprendre à gérer le comportement. La désensibilisation et le contre-conditionnement fonctionnent très bien sur les chiens présentant une protection des ressources. Ne vous découragez pas si vous ne voyez pas les résultats tout de suite – c’est un processus très long .

S’approcher de la nourriture de mon chien sans son grognement a pris des mois. Cela demande beaucoup de patience et de constance, mais cela en vaut la peine pour votre bien-être et pour le bien-être de votre chien.

Les chiens qui gardent les objets se sentent menacés et stressés. Ce n’est pas un sentiment génial de savoir que votre chien se sent menacé par votre présence autour de ses «biens», mais une fois que j’ai réalisé que ma chienne était encore plus stressée, j’ai compris que je devais m’engager à améliorer les choses pour nous deux.

Série de protection des ressources

Partie 1 – Protection des ressources – Comprendre le comportement
Partie 2 – Pourquoi devriez-vous envisager de nourrir votre chien à la main
Partie 3 – 5 mythes concernant la protection des ressources
Partie 4 – 5 conseils pour réduire la protection des ressources

S’il vous plait partagez avec vos amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *